Freelance, pour en faire plus, faites-en moins !

Un freelance dans un hamac

Je me souviens du jour de cette prise de conscience. Elle vient, une fois n’est pas coutume, d’Olivier Roland qui épluchait le livre de Tim Ferriss pour ses vidéos de motivation. A l’époque, je suivais le garçon champion de la formation et du lancement orchestré et je suis tombé sur cette vidéo, et elle m’a mis une baffe.

Première question, première réponse : Non, je ne fais pas la promotion de Mr Roland. Je crois déjà qu’il n’en a aucun besoin, et je ne recommande pas non plus de regarder l’ensemble de son travail qui sert surtout à harponner avec des contenus souvent peu nutritifs en version gratuite.

Ceci étant, je lui suis reconnaissant pour tous les efforts qu’il a fait pour nous convaincre et tout ce qu’il nous a donné en conséquence. Beaucoup de choses m’ont inspiré. Merci à lui.

Donc voici la vidéo en question :

 

Un secret banal, le mot est juste. C’est banal, mais contre-intuitif. Pour performer dans le travail, il faut apprendre à arrêter de travailler. Plus on compresse le temps, moins on procrastine, et plus :

1 . On est efficace dans son travail

2 . On a une vie en dehors du travail qui est cool

3 . On trouve satisfaction aux deux

Depuis, donc, je creuse à m’occuper des après-midi dans la semaine. Natation et buller au parc, cinéma, randonnée, course à pied, vélo, marché aux puces, brocantes, écriture de nouvelles et romans, musée, bref, sortie, sortie, sortie et activité, activité, activité.

Pour une activité freelance qui va bien, il faut donc une part importante de non-activité freelance, et une excellente gestion du temps de travail pour le reste.

Et ça marche.

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 0 moyenne : 0]
Spread the love
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.