Une réponse à une question qui n’avait pas de réponse

Marguerite

– Quel est le sens de ma vie ?

– Je vais te dire la vérité. Ta vie n’a aucun sens. Elle n’en a jamais eu. La société qui t’en promet a été conçue par des gens qui n’avaient aucun sens non plus.


Vous êtes dans un creuset, et vous avez fondé une histoire sur un morceau de terre. Vous racontez une légende, dans laquelle vous vous battez, vous vous secourez, vous acquièrez plus de droits envers vous-même au péril de nombreuses vies, vous vivez des miracles et des apocalypses.
Ceci est la mémoire, ceci est l’imaginaire. Il n’y a pas de sens qui vous soit supérieur. Vous flottez dans l’espace, et tournez en rond autour d’une petite étoile. Quoi pourrait attendre quelque chose de ce caillou, de cette Etoile, de cette espèce de singe douée de souvenir et d’imaginaire, ou même juste de toi. Il n’y a pas de sens pour toi.

Tu es vivant. Pas seulement comme si c’était une chance, mais plutôt comme le miracle que ça représente. Tu as la vie en toi. Elle coule, forme des corps, des systèmes, crée la force, peuple, se développe, se régule, crée des ressources et les dévore. Elle se nourrit d’eau, de soleil et de protéines. Elle a aussi de la mémoire et de l’imaginaire. Tu fais parti d’elle. Un atome à peine de toute sa grandeur. Tu n’es rien, elle est tout. On n’attend rien de toi et tout d’elle.

Elle peut te balayer, se dérégler et tous vous tuer, et vivre quand même. Elle peut voyager à travers le vide de l’univers et peupler des galaxies, toi pas. Elle t’a doté du pouvoir de vivre quelques instants, de manger ce qu’elle a elle-même produit, de te rendre à peine compte de son immensité avant de disparaître.

Tes Dieux, tes idoles, ne sont la que pour te cacher l’unique vérité. Tu n’aurais jamais dû exister. La Vie est l’anomalie croissante de l’univers. Elle se répend et tu es une poussière de son sillage. Elle crée des œuvres vivantes, complexes, fascinantes, et leur offre ces deux choses à chaque fois : la mémoire et l’imaginaire.

Tu es enfant du Hasard, de la Vie, de la Mémoire et de l’Imaginaire et tu me demande le sens de ton existence ?

Je crois que tu n’as aucune conscience de ce que tu es vraiment, et qu’il est temps que tu comprennes que la seule chose qui te donne un tant soit peu de valeur pour l’univers, c’est que tu es vivant. Rien d’autre. Et pourtant, c’est un miracle en soi. Ta vie est ce miracle.

Tu ne comprends toujours pas ? Regarde cette vidéo et réfléchis.

 

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 1 moyenne : 5]
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One Comment, RSS

  1. Fayçal janvier 31, 2018 @ 3:25

    Sauf qu’une fois arrivé à terme de cette vie et au moment ou tu ouvriras les yeux à nouveau, tu t’apercevra que tu avais complètement tort mais, ça sera trop tard.

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.