Pourquoi il ne faut pas succomber aux promotions

La marque Pouce en supermarché

Ah, 50% sur le second paquet, le porc à prix exceptionnel, les soldes, les promos, les offres spéciales, les bons de réduction. Est-ce bon pour la santé ?

Dans le cadre d’un régime, ou d’une envie de ne pas dépenser excessivement, de petits revenus ou d’attirance pour les bonnes affaires, on a tous un lien particulier avec l' »offre du siècle à ne pas rater ».

On vous le vend moitié prix ? Cette promotion est une affaire ! On vous le donne ? Encore mieux ! Et pourtant, sans vous en rendre compte, c’est une démarche aussi mauvaise pour votre porte-monnaie que pour votre santé.

Comment économiser de l’argent à l’achat peut-il me nuire, y compris à ma santé ?

Vous venez d’acheter une nouvelle paire de chaussures en soldes à -70%. Ca vous a fait économiser près de 90 €. C’est l’occasion incroyable de profiter d’une chaussure de grande marque à petit tarif ! Quelle chance ! Vous n’avez pas perdu votre journée !

En fait, vous venez de perdre 30 €.

 

En vérité, il faut comparer le niveau de besoin de la personne que vous êtes sans cette offre et avec cette offre pour comprendre.
Sans l’offre, vous ne souhaitez pas de nouvelles chaussures. Pas besoin de toute cette technique, de ce look flamboyant. Vous êtes satisfait de ce que vous avez et vous possédez assez de chaussures. Ce n’est d’ailleurs alors pas une question en soi. Puis vous croisez cette offre, et, aux vues de l’accessibilité du prix, vous vous dites instantanément que vous avez bien besoin de changer vos jolis souliers contre ce modèle neuf. En réalité, vous ne voulez pas rater cette excellente affaire, c’est tout. 

Est-ce la bonne affaire ou le bon produit que vous achetez ?

On est programmé pour être opportuniste. Un jeu vidéo à 5€, mais que vous n’avez pas projeté d’acheter quand il était à 40 € vous tente soudainement ? Est-ce une affaire de dépenser 5 € pour quelque chose que vous ne souhaitiez pas ?

Quand vous regardez autour de vous, et que vous trouvez chez vous des choses que vous n’utilisez pas, était-ce des produits promotionnés ?

Et si on se demandait si vous êtes toujours libre ?

Beaucoup vous diront que ça n’est pas fondamental, mais porter des vêtements qu’on n’a pas librement choisi, dormir dans un lit qu’on ne souhaitait pas particulièrement, manger des choses qu’on ne voulait pas plus que ça, être meublé pas cher, mais pas comme on aurait aimé vraiment, n’est-ce pas vous rappeler en permanence que vous ne maitrisez pas vos envies ni votre vie ?

Quand vous partez au magasin pour acheter de la viande, du riz, des légumes, pour rester dans votre régime, et qu’il y a ce rôti de porc à -50%, ces biscuits petit déjeuner à moitié prix, ces pâtes complètes, cette sauce, ce beurre, ce plat de lasagne, ces pizzas, qui sont à prix dérisoire, vous pensez qu’il serait dommage de ne pas en profiter ?

La conséquence, c’est que vous mangez des choses que vous n’avez pas choisi pour leur qualité nutritives ou pour leur gout, mais pour leur prix. Et là, vous vous faites du mal.

Soyons fou, calculons ce que ça coute de payer plein pot !

Admettons qu’on refuse tout ce manège promotionnel. Qu’on dise non aux cartes de fidélités qui vous offrent des points sur les produits que l’enseigne choisit. Qu’on ne veuille pas s’habiller autrement que ce qu’on a choisi, qu’on veuille maitriser ce qui rentre dans notre vie, indépendamment du prix ou de l’offre. On gagnerait de l’argent.

N’est-ce pas fou ? Des études ont montré qu’en maitrisant son budget et en choisissant librement ses achats, en ne participant à aucun promo, non seulement on gère parfaitement ses finances, mais en plus on mange ce qu’on aime et on s’habille comme on aime. Les régimes sont plus simples. Vous ne mangez pas de produits avec de l’huile de palme, ou de glutamate, ou de graisses polysaturés. Vous ne réchauffez pas triomphalement dans votre micro-onde des hamburgers surgelés à la sauce industrielle que vous avez eu à 2 €. Vous ne participez pas à des traitement cruels d’animaux en cautionnant certains groupes malveillant parce qu’ils sont à moitié prix. Vous mangez mieux, sainement, en cohérence avec vos valeurs. Votre café a du gout, votre chocolat est savoureux, vos fruits sentent bon, votre viande est saine. 

En réalité, vous êtes à la base raisonnable. Vous ne mangez pas de choses malsaines quand il n’y a aucune offre. Cela n’arrive qu’en cas de promotion. 

Je m’accorde le droit d’être infidèle aux marques qui veulent m’amener à consommer des choses que je ne choisis pas librement et sans question de tarif. Mes valeurs sont plus importantes que leur profit et je suis prêt à payer le prix de ma liberté. Acheter des oeufs bio, c’est soutenir la bonne filière, mais manger des raviolis en boite bio en promo, c’est accepter qu’on se foute de ma gueule comme de ma santé pour gagner du fric sur mon dos.

N’avez-vous jamais choisi une autre couleur, un autre modèle, un autre produit que celui que vous vouliez parce que c’était moins cher ? Croyez-vous alors avoir gagné de l’argent en n’acquérant pas ce que vous souhaitiez vraiment ? Reveillez-vous ! On vous prend juste votre argent et ce que vous achetez alors ne va jamais dans votre intérêt !

Quand vous payez le prix indiqué sans promotion, vous ne dépensez jamais trop. Vous avez toujours ce qu’il vous faut. C’est toujours adapté à votre budget. 

Quand vous choisissez des articles en promo, en date limite courte, en solde, en offre spéciale, vous dépensez toujours plus que prévu, et vous mangez des choses que vous n’auriez pas choisi. Prenez le temps d’y reflechir… Votre santé, votre joie, votre confiance en vous passent par votre liberté de choisir ce qui entre ou non dans votre vie. Les promos ne doivent pas être un passe-droit face à vos exigences…

 

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 1 moyenne : 4]
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Your email address will not be published.