Je l’ai toujours dis et je le dirai toujours, cette femme est une sorcière. Quand Cyril m’en a parlé pour la première fois, j’ai ris. Il faut dire qu’elle était pas triste la vielle. La quarantaine trop tassée, habillée comme Sheila, couette et mini-jupe, elle était sûrement issue d’un Walt Disney genre Cruella ou un truc comme ça. Pitoyable ! Et Cyril, ce pauvre chou, du haut de ses 18 ans, il n’a rien vu venir.

Oh, je dis pas qu’il y a tout perdu, après tout, il s’est fait pas mal d’argent dans cette histoire. Parce que la grosse, elle a dut le beurrer pas mal pour qu’il la touche. C’est que quand on veut jouer avec le sexe, faut y mettre le prix pour lever du poisson frais. Elle devait en avoir marre des prostatés, cancéreux et autres grabataires. Moi, je lui avais dit à Cyril, ce genre de femme, ça cherche rien d’autre que du cul. Mais lui, c’est un tendre, alors il s’est fait avoir. Il me disait tout le temps que je ne la connaissait pas assez pour juger, mais moi, en tant que sa meilleure amie, et en tant que femme, je savais ce qu’elle cherchait et je lui ai dis, encore et encore, mais il n’a rien voulu entendre.

Leur rencontre était aussi malsaine que leur relation. Il cherchait un job pour l’été et dans le Telex, il a trouvé une annonce disant qu’une femme recherchait un mec, mais c’était dans la rubrique emploi. Lui, il pensait que c’était pour faire le ménage, être chauffeur ou un truc comme ça. Tu parles, dès qu’il s’est pointé chez elle, elle lui a sorti deux billets de 500 euros et lui a dit qu’il en aurait plus si il y mettait du sien. Quelle salope. Elle s’est jetée sur lui et se l’est goinfrée comme c’est pas permis. Heureusement qu’il était majeur, mais je suis sur que cette chaudasse a déjà du se taper des gamins avant lui. Bref, ça lui a plu et elle lui a même dit que c’était la première fois qu’elle ressentait autant avec un mec. Ca m’étonnerait pas qu’elle ait aussi essayé avec des femmes, c’est pour ça que j’ai refusé de la rencontrer quand il m’a proposé d’aller chez elle. Madame a une piscine et elle voulait que j’aille y faire trempête, mais si c’est pour qu’elle matte mon cul devant lui, non merci ! Je ne comprends pas Cyril, il gobe tous ses bobards. Elle est veuve, dégoûtée de la vie, elle veut en finir et soudain pouf elle est toute love de lui. Y a qu’un mec pour croire ses conneries. Je sais que, quand elle aura finit de jouer avec le corps de mon copain, elle le jettera sans remerciement, elle le licenciera sans préavis.

Ils sont resté pendant toutes les vacances à transpirer ensemble. Moi, j’dis qu’il a raison, elle est pétée de thune, autant qu’elle distribue une part du gâteau. Mais je suis désolé, je ne veux pas toucher à son blé. J’ai mes principes. Cyril voulait m’inviter dans un resto chic, mais c’est hors de question qu’il paie avec l’argent de cette garce. Elle me l’a volé, on était tout le temps ensemble, avant qu’elle débarque. Elle lui a dit que s’il me voyait trop souvent, elle couperait les vivres et le virerait. C’est vraiment une garce. Elle savait très bien que Cyril en pinçait pour moi, elle l’a sentie direct au téléphone quand je lui ai dit qui j’étais. Il avait du lui parler de moi assez pour qu’elle agisse. Et ça a pas traîné, dès le lendemain, Cyril m’a dit qu’il ne voulait plus que j’ai quelque rapport avec elle. Tu parles, à part le téléphone, y aura pas d’autres « rapports », même pas en rêve ! Je suis dégoûtée que ce genre de femmes existe.

Remarque, c’est pas la première fois qu’il me ramène des connes. Mais avant, il m’écoutait quand je lui disait qu’elles ne valaient pas le coup alors que là, que dalle !

« Lucie, avec elle c’est différent, tu te trompes, C’est pas ce que tu croies ». Le nombre de fois que j’ai entendu ça, ça se compte en centaines ! Quelle pute ! Je ne peux pas imaginer qu’elle l’embrasse, lui mente en pleine gueule avec ses « chéri, je t’aime ». ça me fait trop rire qu’il la croit, ce con. Elle a réussi à le retourner contre moi à tel point qu’il m’a dit qu’il ne voulait plus me voir. J’en crève. Je le connaissais depuis qu’on était gamin et voilà où ça mène, qu’une vielle peau arrive et me le pique en échange de thune. Elle l’a perverti au point qu’il préfère l’argent à moi. Quelle sale pute, j’enrage.

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 0 moyenne : 0]