Freelance, pour gagner plus d’argent, travaille ta tomate !

Petite méthode simple d’optimisation de temps de travail qui porte immédiatement ses fruits. C’est impressionnant à quel point ça nous rend meilleur !

Pour bien produire, un freelance doit lutter contre son cadre de travail qui tend à le déconcentrer à chaque instant. Entre les amis qui pensent qu’on n’a pas d’horaire de boulot et le fait qu’on soit chez soi, avec tout le divertissement et l’appel à la parresse qui cela suppose, le freelance a beaucoup à faire.

On a tous faim de petites astuces efficaces, et voilà la dernière que j’ai adoptée. Elle propose 3 avantages extraordinaires.

Tout d’abord, elle multiplie ma productivité en m’offrant un début et une fin à chacune de mes activités. De cette manière sur le temps imparti, je suis concentré, et impatient de ma pause à venir, qui sera méritée.

Ensuite, elle me cadre. En attribuant au temps donné une mission précise, je peux faire progresser différents chantiers de manière étanche et optimisée. Travailler un personnal branding pendant 30 minutes, écrire un article pro en 40 minutes, enchaîner sur une séance de sport, revenir sur les mails, partir sur un temps de réflexion de partenariats et développements, etc. En compartimentant les objectifs, je peux multiplier mon efficacité sur chaque sujet.

Enfin, le dernier avantage et non des moindres, c’est que j’ai maintenant la sensation d’une journée satisfaisante qui s’arrête. Sans cadre, tous les dossiers courent toujours une fois 19 h arrivé. Ici, je sais combien d’unités j’ai faites sur chaque projet, et combien il m’en reste à faire. Je peux donc organiser dans le temps mon travail et me sentir réellement libéré la fin de journée arrivée.

Pour cette technique, appelée le Pomodoro, en lien avec le timer de cuisine le plus célèbre du monde, il vous suffira d’un minuteur. Pour ma part, j’ai investi dans une appli simple, Gestimer. Elle s’insère dans ma barre des taches et lance un timer en tirant sur l’icône. On y écrit l’objectif et on active le temps accordé à la tâche. Simple ; efficace. Immédiatement rentable.

Sous la contrainte du timing, nous sommes plus rapides, plus concentrés, mais cette capacité réclame beaucoup d’énergie et il faut organiser des pauses après des temps de travail relativement courts. Entre 20 minutes et une heure par tâche. Au-delà, vous allez vous brûler et commencer à allumer la TV par besoin naturel de souffler. On est ici dans du sprint. Sur un temps court, vous donnez tout. Donc, faites une pause de 5 à 20 minutes à la fin de votre mission pour vous préparer à la suivante.

Ma todo list a changé de forme. Désormais, ce sont des packs d’action sur un secteur donné, qui peuvent être faits en moins d’une heure.

Je choisis ma mission, je lance le timer et je remplis l’objectif. Cet article en est un. J’ai pris 30 minutes pour le faire et partager avec vous cette trouvaille.

Essayez le Pomodoro. Prenez un travail et lancez un timer. Idéalement de cuisine parce que son tic-tac vous maintient dans la tension du temps qui passe, mais n’importe quel timer peut faire l’affaire. Commencez par 30 minutes. Regardez avec quelle qualité vous vous êtes donné dans votre travail. Sentez les possibilités de rentabilité financière avec une telle efficacité.

Avec le pomodoro, vous entrez dans le domaine du freelancing de compétition, avec une discipline de champion.

Le temps file, je dois encore corriger ce texte, choisir des images, le mettre en ligne et le partager.
Au plaisir !

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 3 moyenne : 3.7]

Your email address will not be published.