Windows Phone Nokia Lumia 950 XL, premières impressions après une semaine

Nokia Lumia 950 XL

Voila une semaine que mon iPhone SE est parti en changement de batterie, une offre dont je profite alors qu’Apple, dans la tourmente, a divisé le prix de ce service par 3 durant cette année. En attendant, j’opte pour un Lumia 950 XL, un Windows Phone haut de gamme. Avis.

Le Windows Phone est un petit animal curieux. Cet OS mobile s’est battu comme jamais pour tenter de trouver sa place, subventionnant les développeurs pour faire venir des logiciels phares dans son Microsoft Store, multipliant les astuces pour une ergonomie créative et séduisante, pour finalement se voir abandonné purement et simplement, face aux 98,9% du marché inaccessible réservé à la pomme et au droïd.

Avant de rendre la scène, Microsoft, alors propriétaire de Nokia, sort une ultime version de son dernier fleuron, le 950, en format XL. Une pelle à tarte surpuissante, octo-coeur, 3 GO de Ram, qui sonne plus comme un baroud d’honneur que comme un renouveau du genre.

Je ne connaissais pas les smartphones Microsoft, et, alors que le développement est abandonné depuis 2016, officialisé l’année dernière, je tente l’expérience tant qu’elle est encore possible en achetant d’occasion sur Ebay ce modèle haut de gamme, vendu il y a un an à peine encore 700 €, payé ici 150 en excellent état.

Premier contact avec le Windows Phone, je ne comprends rien, et le vide m’angoisse. Mon écran est rempli de tuiles qui ne bougent pas, des gros boutons avec très peu de fonction. Je suis un peu perdu. Je cherche mes repères, trouve le menu des applications, comprend comment créer une tuile de raccourci, comment réagencer, redimensionner, ordonner, changer le fond, mais je sens que ca reste un peu limité. Certaines tuiles affichent des infos, d’autres non. Certaines sont belles, d’autres non. Et ça dépend du programmeur du logiciel.

Bref, le silence assourdissant des espaces infinis de l’écran d’accueil m’effraie quelque peu.

Ceci étant, l’objet est beau. Bien que de plastique, il est léger, élégant, l’écran est très coloré, précis, puissant. J’observe rapidement, en commençant mes téléchargements, que l’appareil chauffe vraiment beaucoup. 8 coeurs en action, ça booste mais ça brule presque les doigts. Un défaut compensé par un système de refroidissement liquide qui, à ce niveau, doit à peine parvenir à l’empêcher de fondre.

Je parcours le store, et bien sur, je trouve aucune des références que je cherchais. c’est ce qui a causé la perte de l’ensemble de la branche mobile de Microsoft, ce n’est donc pas une surprise. Cependant, j’apprécie déjà les applis de base du Windows Phone, qui sont élégantes, simples, assez basiques mais suffisantes. et je découvre aussi que, dans son désespoir, Microsoft a tenté d’agrémenter par lui-même de références plutôt bonnes le store. On retrouve une suite Officie sympa, des applis photo de bonne facture, des applis Lumia étonnantes, un Facebook abandonné depuis 2 ans, un messenger basique et valable, un lecteur musical Groove surprenant et bien pensé. Bref, les bonnes surprises ne manquent pas à qui n’attendait rien.

Au niveau des défauts du système, hormis le fait qu’il a stoppé son développement il y a 2 ans, ce qui marque quand même le pas avec l’iPhone que j’utilise normalement au quotidien, on notera un certain nombre de bugs pas corrigés, un classement très curieux des paramètres, un clavier capricieux, un appareil photo hésitant, un manque de personnalisation possible, notamment sur les raccourcis rapides de l’onglet de notification, un rejet de la compatibilité Mac, qui n’est pas à l’honneur de Microsoft (ils furent compatibles, puis plus), un client mail qui n’accepte pas mon compte pro, dommage, une batterie dont je ne comprends pas la recharge extrêmement lente ou parfois très rapide, un écran qui s’active souvent mal au toucher, une synchronisation aux fraises avec outlook.com pour les contacts, un navigateur désuet (et pas de remplaçant digne de ce nom hélas), une imprécision au clic et une trop grande sensibilité aux erreurs de manipulation. 

Il y a aussi le fameux projet Continuum, que je n’ai pas testé, qui permet d’afficher sur un écran en HDMI un Windows 10 light avec les applications en plein écran, une tentative créative avortée, et c’est dommage. J’attends toujours le moment ou brancher mon iPhone sur n’importe quel mac fera apparaitre mon bureau spécifique à l’écran. patience.

Aussi, un mot sur le store unifié, qui offre l’absurdité de proposer sur smartphone en premier succès de téléchargement iTunes, avec la prise en charge Apple Musique, mais uniquement disponible sur PC. Très frustrant.

Je parlerai vite fait de l’application Groove, pour la musique, qui a la bonne idée de se synchroniser avec OneDrive, le Dropbox de Microsoft, ce qui rend tout import de musique assez compliqué.

Du côté des points de vue positifs, l’appareil en est en réalité rempli. Il est vraiment agréable à utiliser, sa batterie tient bien et il ne manque pas d’options pour l’économiser si besoin. il s’appaire bien en bluetooth, a un son correct, filme joliment et capte très bien le son, obéis plutôt vite et bien quand on a besoin de lui rapidement, Il est équipe de la recharge rapide (50% en 30 minutes, le reste en 2 heures), de l’induction, d’une optique Zeiss, d’un processeur surpuissant assurant la fluidité de navigation (je n’ai pas testé les jeux, il parait que ça chauffe beaucoup), de sons de notification et sonneries très doux (surtout messenger !), d’un système hotspot hyper rapide, de Cortana qui reste rigolote et parfois pratique, d’un scanner rétinien qui marche entre « parfois » et « souvent » et ajoute un côté fun à l’usage, l’écran éteint qui affiche quand même l’heure et les notifs, etc.

Finalement, ses tuiles comme son esprit très simple et épuré sont assez relaxant. En un coup d’oeil, on voit l’activité des réseaux, en un geste on est dans l’appli, en deux, dans une autre. C’est très fluide. Cette simplicité ergonomique les honore. Nous sommes loins des milliers d’icônes de nos smartphones, et il serait bon que les deux géants repensent l’usage de leur appareil à l’aune de cette intelligence d’utilisation.

Pour résumer, mon iPhone est bien rentré de sa réparation, mais ça fait quelques jours qu’il reste dans sa boite, attendant que revienne vers lui, moi l’infidèle qui apprécie la douceur comme la fluidité de cet autre Windows Phone, qui méritait vraiment sa place parmi les excellents OS et aurait gagné à avoir un développement plus simple et cohérent.

Pour ceux qui sont comme moi et aiment changer d’air numérique, je recommande l’achat d’un Windows Phone, du moment qu’aucune appli ne vous est réellement essentielle et que les fonctionnalités fournies de base dans le Lumia vous suffiront. C’est rafraichissant, léger, peu envahissant, et le prix défie toute concurrence 🙂

 

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 1 moyenne : 5]
Spread the love
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

Your email address will not be published.

dix-huit + huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.