Pourquoi j’aime Miossec

Pour l’avoir vu en concert, ca a été l’horreur. Complètement bourré, oubliant son texte, manquant de tomber à chaque pas, lisant le texte de ses propres chansons. Pour une expérience musicale, c’était franchement décevant. Pourtant, ça n’a pas entamé l’amour que j’ai pour sa musique.

Miossec est un écorché de la vie. Trop sensible pour vivre comme tout le monde, il porte l’amour de sa Bretagne dépressive (Brest) comme une croix qu’il tend à montrer au monde. Sa musique est triste, douloureuse, souvent grossière, abjecte. Il va chercher au fond de ses entrailles les choses les plus violentes de notre quotidien, et ça fait mouche. Des phrases percutantes comme « il vaut mieux avoir un jour à rendre plutôt qu’à ravaler » me marquent et me portent. Le couple est disséqué dans son manque, ses habitudes, ses trahisons. On y trouve le panel de ces émotions brutes qui manquent à notre conscience quand on les vit…

A coté de cela, il touche à d’autres énergies, des forces, come Tonnerre, ou le critérium, et va sublimer ces forces en nous dans des musiques prenantes et entêtantes. Sa voix éraillée pose des flots de paroles comme des poèmes oubliés sur des musiques modernes. Poète ? Le mot est posé, il l’est, aucun doute. Il nous amène ce que nous ne voulons pas vivre et nous invite à nos confronter à notre reflet de clown triste qui hante nos angoisses. Miossec est un cœur meurtri qui saigne de la musique, des sentiments, de l’amour douloureux ou sublimé. J’aime parce que ça me parle, j’aime sa force d’affirmer sa faiblesse.

C’est un artiste majeur de notre génération que trop de gens ignorent comme on écarte d’un coup d’œil le pochtron qui salit notre trop lisse réalité. Du relief à la vie, c’est prendre les hauts et les bas comme un vent de face. Il faut être prêt à aimer Miossec, et il vous le rendra bien, croyez-moi…

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 2 moyenne : 5]

Your email address will not be published.