Les deux faces d’une pièce

pile ou face

J’ai vu un homme frapper du pied un chien pour s’exprimer contre un autre homme, des femmes préférant des animaux au genre humain, des enfants jeter des cailloux dans des combats armés qui les dépassent. J’ai vu la télévision se faire témoin et actrice de la mort de milliers d’hommes, deux hommes de pouvoir hésiter à se serrer la main et ainsi condamner des nations entières. J’ai vu le vent tuer aussi bien que sait le faire un homme.

J’ai vu des temples incendiés, des religions bafouées. J’ai vu des femmes pleurer mais aussi assassiner, des enfants mourir pour avoir jouer avec des poupées-bombes. J’ai vu des hommes mourir pour un pays qui ne sait que compter en effectif, mourir pour un Dieu qui les ignore ou parler en son nom et déclarer des guerres. J’ai entendu des mots comme Intifaddah et guerre sainte, comme amour et tolérance, comme victime et bourreau sortir de la bouche d’un même journaliste, sans la moindre émotion. J’ai cru voir la paix ou il n’y en avait pas, voir de l’amour là où on en ignore encore la signification, du bonheur dans la survivance et du plaisir dans la souffrance. J’ai senti les poudres a canon de notre passé ressurgir des mains même de ceux qui l’avaient bannis, des peuples victimes devenir bourreaux de plus faible, des hommes de confiance nationale corrompus dans des crimes, des bateaux rouillés au fond des mers transportant la mort même dans leur cales. J’avais cru comprendre le concept de vérité…

J’ai vu des responsables se justifiants de crimes contre l’humanité et croire en leur innocence, des hommes soumis incapable de pardon. J’ai vu l’argent faire tourner le monde et la morale s’endormir sous anesthésie monétaire. J’ai ressenti de la compassion pour des personnes dont j’ignorais jusqu’à l’échelle de souffrance. J’ai vu des gens se connecter et payer pour pouvoir enfin parler librement de ce qu’ils sont afin qu’on les écoute. J’ai vu des hommes de Dieu salis de péchés capitaux. J’ai vu un Bugg faire trembler une planète entière et décevoir par son absence, une tour-symbole nous faire l’affront de perdre son décompte a quelques heures du saut dans l’histoire. J’ai vu des hommes rêver à une année millénaire et construire des temples cybernétiques pour adorer des idoles de synthèse. J’ai vu  des créatures hybrides faites de métal imitant l’amour d’un animal pour son maître…

J’ai vu tant de vérités qui n’en étaient pas, tant de point de vue différents sur une même situation, tant de morts pour des croyances dites libre, tant de larmes pour tant de réalités différentes et je te vois a présent, au seuil d’un nouveau millénaire, lisant ces quelques lignes et je me demande : As-tu au moins une fois dans ta vie déjà eu raison ?

 

 

Merci de me donner votre appréciation
[Total: 0 moyenne : 0]
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Your email address will not be published.